News: News

Le Ministre Adam fait la plaidoirie pour les  PEID, l’économie bleue et les jeunes au Sommet de Dakar

Le Ministre Adam fait la plaidoirie pour les PEID, l’économie bleue et les jeunes au Sommet de Dakar

30.11.2014


La cause des Petits Etats Insulaires en Développement, l’économie bleue et l’autonomisation des jeunes et des femmes, étaient au cœur de l’intervention du Ministre des Affaires Etrangères, M. Jean-Paul Adam, au XVème Sommet de la Francophonie, à Dakar, où il représente le Président James Michel.

M. Adam est accompagné de l’Ambassadeur des Seychelles en France, M. Bernard Shamlaye, avec lequel il a participé au sommet et aux travaux du Conseil ministériel qui l’a précédé.

« Contre les conservatismes et les indifférences, merci d’aider les Petits Etats Insulaires en Développement à convaincre les décideurs de ce monde sur nos spécificités et nos vulnérabilités, et les amener à faire des choix justes pour un nouveau monde de partage », a lancé le chef de la diplomatie seychelloise à la quarantaine de Chefs d’Etat et de Gouvernement réunis dans le tout flambant neuf  Centre International de conférences de Dakar, que le Président Macky Sall à nommé Centre International de Conférences Abdou Diouf en hommage au Secrétaire Général sortant.

M. Adam a remercié la Francophonie de se saisir des défis auxquels ses membres sont confrontes. Dans ce contexte il a exhorté la famille francophone à inscrire son action dans la dynamique de la lutte contre le changement climatique.

« Nous avons besoin des apports de tous pour que la Conférence de Paris sur le Climat en 2015, aboutisse à un accord juste et durable. Car l’heure est grave et l’adoption des mesures décisives ne peut plus attendre », a-t-il dit, avant de développer son argumentaire pour l’économie bleue qui est, selon lui, «synonyme de croissance intelligente, durable et inclusive de l’économie et de l’emploi… » `

Auparavant M. Adam avait remercié l’OIF pour l’appui multiforme que les Seychelles ont trouvé auprès d’elle dans la mise en œuvre du Pacte Linguistique signé quatre ans plus tôt par le Président James Michel à Montreux (Suisse).

« Que dire de l’accompagnement dont les Petits Etats Insulaires francophones ont bénéficié en marge de la dernière réunion préparatoire de la 3e Conférence des Petits Etats insulaires en développement (PEID), de Samoa, sinon qu’il a été heureux et efficient », a-t-il aussi rappelé. On se souvient qu’au cours de cette rencontre en juin dernier, à New York, l’expérience des Seychelles dans le domaine du tourisme durable avait été mise en relief et présentée par la Francophonie aux autres petits Etats francophones.

Abordant le thème choisi par ce XVe Sommet, à savoir ‘’ Femmes et Jeunes en Francophonie’,’ M. Adam a félicité l’OIF de ce choix parce qu’il est, selon lui, en totale cohérence avec le plan d’action des Seychelles. « Nous l’accueillons comme une prise de conscience claire par l’OIF de l’enjeu et la place de l’autonomisation des jeunes  et des femmes, ces deux couches qui demeurent les meilleurs atouts pour l’avenir de nos pays, pour ne pas dire de l’avenir tout court », a-t-il dit.

Il a adressé ses remerciements au Secrétaire général sortant de l’OIF, M. Abdou Diouf, pour avoir œuvré au rayonnement de la Francophonie et a souhaité que les travaux de ce sommet contribuent à ouvrir une nouvelle ère de coopération encore plus féconde.

» All news