News: News

Déclaration commune publiée à l'issue de la visite d'Etat aux Seychelles de S.E.M Jorge Carlos Fonseca de Almeida, Président de la République de Cabo Verde, du 16 au 20 Juin

20.06.2014


1. À l'invitation de M. James A. Michel, Président de la République des Seychelles, S.E Dr Jorge

Carlos Fonseca de Almeida, Président de la République de CaboVerde a effectué une visite d'Etat en République des Seychelles en tant qu'Invité Spécial d'honneur pour la Fête Nationale, le 18 juin 2014


2. C'est la première visite d'Etat d'un Chef d'Etat de Cabo Verde aux Seychelles. Il était accompagné lors de cette visite, par M. Humberto Brito, Ministre du Tourisme, de l'Industrie et de l'Energie de la République de CaboVerde ainsi que d'autres responsables gouvernementaux de haut niveau.


3. Lors de la visite du Président de la République de CaboVerde, le Président de la République des Seychelles a souligné les liens d’amitié et de coopération qui existent de longues dates entre les deux gouvernements et les deux nations au cours des années. Référence a été faite à des liens historiques que les deux pays ont en commun, du fait que plusieurs ressortissants de CaboVerde se sont installés aux Seychelles au début des années 1900. Ils ont souligné la façon dont la coopération entre les deux pays est fondée sur des points communs spécifiques que partagent les nations insulaires. Les deux Chefs d'Etat ont renouvelé leur engagement à consolider davantage ce lien unique.


4. Les deux dirigeants ont reconnu qu’en cette année internationale consacrée aux PEID, il y a un besoin encore plus urgent pour les nations insulaires de se réunir comme ils ne l'ont jamais fait auparavant afin de s'assurer que la Troisième Conférence Internationale sur les Petits Etats Insulaires en Développement qui se tiendra à Samoa dans le courant de cette année soit à la hauteur des attentes de la famille des PEID.


5. Lors de l'examen de l'état actuel des relations bilatérales, ils ont souligné la nécessité de renforcer la collaboration entre les deux pays sur un large éventail, dans des domaines tels que l'Environnement, les Énergies renouvelables, le Tourisme, la Pêche, le Commerce et les investissements, les Transports et la Culture.


6. Les deux Chefs d'Etat ont exprimé leur désir de porter à un autre niveau leurs relations diplomatiques,à travers l'accréditation mutuelle d’Ambassadeurs dans leurs pays respectifs et la nomination de Consuls honoraires. Ils ont également salué la signature de l'Accord général de coopération et ont souligné son importance dans l'élargissement des possibilités, pour la consolidation et le développement des relations bilatérales entre les deux pays, notamment par le biais de la disposition concernant la création d'une Commission mixte entre les deux pays. Ils ont également salué la proposition de la conclusion d'un Protocole d'accord sur la consultation politique entre les deux Ministères des Affaires étrangères ; ce qui renforcera les échanges entre les diplomates des deux pays.


7. Les deux dirigeants ont reconnu que certaines des plus grandes forces des Seychelles et de CaboVerde résident dans leurs caractéristiques uniques en tant que les petits États insulaires en développement. Ils ont souligné que les îles, qui sont les baromètres de la planète pour le Développement, font preuve aujourd'hui de leadership mondial et de rapides progrès pour relever les défis du développement durable et inspirer d'autres pays à travers le monde à faire de même.


8. Ils ont souligné qu’avec le changement de la dynamique géopolitique et l'immense potentiel de l'Afrique, le temps est venu pour les nations insulaires d'Afrique de montrer plus clairement au reste du monde, ce qu'ils ont accompli au fil des ans avec l'esprit tenace de leur peuple et ce, malgré leur petite taille. Référence a été faite au parcours impressionnant à la fois de Cabo Verde et des Seychelles au plan du développement humain, comme le montre le dernier rapport sur le développement humain des Nations Unies, et à l'engagement des deux pays pour la démocratie, la stabilité et la bonne gouvernance, comme ils l’ont démontré très clairement par leurs très bons classements sur l'indice Mo Ibrahim de la gouvernance africaine.


9. Les deux dirigeants ont également convenu que les îles ont un rôle essentiel à jouer dans le cadre de la réforme et du développement de l'architecture multilatérale du monde, afin de construire un ordre mondial égalitaire où les voix des petits et des grands pays seront également entendues.

10. Les deux Chefs d’État ont eu un échange de vues approfondi sur les vulnérabilités des Petits États insulaires en Développement (PEID) et sur les mesures qui pourraient être prises par la communauté internationale pour remédier plus efficacement à ces vulnérabilités. Ils ont souligné la nécessité pour la communauté internationale de mettre en place un indice de vulnérabilité des PIED, et la nécessité d'utiliser cet indice lors de l'examen de l'aide au développement des PIED, en particulier quand il s'agit de l'accès des PEID aux prêts concessionnels et aux dons. Ils ont décidé de collaborer plus étroitement au développement de cet indice et à la défense de son importance à l'échelle internationale. Ils ont par ailleurs convenu qu'il ya nécessité pour les priorités de développement des PEID à occuper une place plus importante dans les différents programmes de l'UA.


11. L'importance de l'AOSIS comme association de tutelle pour tous les PEID a été soulignée. Ils ont exprimé leur satisfaction pour la manière dont la Commission de l'Océan Indien (COI) a joué un rôle dans la coordination des activités du groupe AIMS, et ont convenu qu'il est nécessaire de renforcer ce mécanisme régional.


12. Les deux dirigeants ont également convenu de renforcer leur coopération sur les questions de changement climatique. Ils ont donc convenu de collaborer plus étroitement au sein de l'AOSIS et ont souligné que la réunion ministérielle des AOSIS qui se tiendra aux Seychelles en novembre 2014 fournira une plate-forme importante pour les pays de l'AOSIS pour se préparer aux négociations de Paris de 2015 (COP 21). Le CaboVerdea donné son soutien à la candidature des Seychelles à la présidence de l'AOSIS.


13. Les deux dirigeants ont décidé de promouvoir la coopération sur les questions environnementales, y compris le changement climatique, en développant des partenariats dans le secteur des énergies renouvelables. Ils se sont donc félicités de l'initiative de renforcer les échanges entre les commissions de l'énergie des deux pays.


14. Ils ont renouvelé leur engagement à élargir la gamme des activités qui contribueront à l'objectif commun d'accroître le commerce et les investissements bilatéraux. Les deux dirigeants ont souligné le fort potentiel qui existe dans le développement des échanges intra-africains et le commerce. Ils ont reconnu l'importance de renforcer le commerce bilatéral et l'investissement, à travers un Accord de Non Double Imposition. Il a été convenu que le Protocole d'Accord entre les Chambres de Commerce et d'Industrie des Seychelles et de CaboVerde fournira une plate-forme idéale pour les contacts entre les entreprises et pour les échanges commerciaux.


15. En tant qu’États insulaires, les Seychelles et le CaboVerde partagent une culture vaste et riche. Les cultures insulaires qu’ont en commun les deux pays, ainsi que l’utilisation qu’ils font de la langue créole, renforcent le lien entre les deux nations. Une invitation a donc été faite au CaboVerde de se joindre à l'Institut créole basé aux Seychelles.


16. Les Chefs d’État ont souligné le rôle important de la culture dans le développement. Le CaboVerde a été félicité pour les mesures novatrices prises pour soutenir l'exportation de sa musique nationale à travers le monde. Les deux Présidents ont exprimé le besoin d'apprendre de l'expérience des uns et des autres dans le secteur culturel en particulier, grâce à l'utilisation de leurs industries créatives. Ils ont convenu que les deux gouvernements devraient utiliser des événements culturels clés hébergés par les deux pays, pour mettre en valeur leurs patrimoines culturels uniques.


17. Reconnaissant l'importance du tourisme pour chacun d’eux, les deux pays ont convenu de partager leurs expériences dans ce secteur. Les deux dirigeants se sont engagés à promouvoir la coopération entre les Instituts de formation en tourisme. Ils se sont félicités de la signature de l'Accord dans le domaine du Tourisme, puisqu’il facilitera les échanges d'expériences, d'informations et d'expertise dans ce secteur essentiel de leurs économies. Mention a été faite de la mission technique de CaboVerde actuellement dans le pays pour apprendre davantage sur le secteur du tourisme des Seychelles. Les deux dirigeants ont également exprimé leur soutien pour le principe de l'élaboration d'une stratégie touristique Africaine qui sera présentée par le gouvernement des Seychelles au prochain Sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine qui aura lieu du 26 au 27 juin 2014, à Malabo, Guinée Équatoriale.

18. Ils ont souligné la valeur des échanges de peuple à peuple qui sera facilité par le nouvel Accord aérien bilatéral signé, et le jumelage entre la ville de Victoria et la ville de Praia. Ils ont aussi souligné que la signature de l'exemption de visa pour tous les passeports représente une étape importante pour faciliter ces contacts de peuple à peuple.

19. Les deux Présidents ont accordé une importance particulière sur les économies verte et bleue des deux pays. Ils ont fait des échanges de vues sur les énormes possibilités que représentent leurs océans pour le développement, d'où la nécessité d'assurer le développement durable et la préservation de cette ressource importante et largement inexploitée. La forte volonté des deux pays de développer des joint-ventures et d'explorer des avenues pour faire un meilleur usage des ressources dans l'économie bleue a été soulignée. Les Seychelles ont également agréé de partager leur expérience dans le contexte des travaux en cours menés en matière de mécanisme de conversion de dettes (Debt for Adaption Swap).


20. Les dirigeants ont également reconnu l'importance de la sécurisation de leurs territoires maritimes contre toutes les formes de crimes transnationaux, en particulier la piraterie, le trafic de drogue et la traite des êtres humains. Ils se félicitent par conséquent des possibilités d'échanges en matière de sécurité maritime et de partage de renseignements.


21. L'importance de la coopération dans le domaine de la pêche a été vue par les deux pays comme un éventuel partenariat gagnant-gagnant. Ils ont accepté de partager leur expérience sur les divers accords de pêche qu'elles ont signés, de même que sur la gestion des ressources maritimes.


22. Les deux Présidents ont également convenu que les deux pays devraient s’appuyer mutuellement au niveau des nouveaux domaines de coopération tels que le partage de leurs expérienceset initiatives en divers projets de développement du logement, de l'utilisation des terres et de la planification, ainsi que l'e-gouvernance. Ils ont donné leur engagement à soutenir ces nouvelles initiatives bilatérales.


23 À l'issue des entretiens bilatéraux, les accords suivants ont été signés en présence des deux Présidents.:


i) Accord général de Coopération entre le Gouvernement de la République des Seychelles et le Gouvernement de la République de CaboVerde;


ii) Accord entre le Gouvernement de la République des Seychelles et le Gouvernement de la République de CaboVerde sur la Coopération dans le domaine du Tourisme;


iii) de l'Accord sur l'abrogation des visas entre le Gouvernement de la République des Seychelles et le Gouvernement de la République de CaboVerde;


v) Protocole d'Accord sur les Échanges amicaux et la Coopération entre la ville de Victoria et la ville de Praia


vii) Accord bilatéral sur les Services aériens entre le Gouvernement de la République des Seychelles et le Gouvernement de la République de Cabo Verde


24. Le Président de Cabo Verde a invité le Président des Seychelles à réaliser une visite Officielle à Cabo Verde. L’invitation a été acceptée. La date de la visite sera convenue par voie diplomatique.

25. Pour atteindre les objectifs énoncés dans la présente déclaration commune, les deux dirigeants ont réaffirmé leur volonté pour un engagement politique soutenu, de plus fréquents échanges de haut niveau et des dialogues réguliers entre leurs fonctionnaires. Ils ont également convenu de promouvoir davantage les échanges de programme entre les Ministères et les Départements des deux Gouvernements et de renforcer la coopération en de nouveaux domaines de collaboration, comme à travers les échanges entre les parlementaires et entre les jeunes.

26. Cette déclaration commune représente la vision des dirigeants des Seychelles et de Cabo Verde pour exploiter l'énorme potentiel disponible en vue de renforcer et consolider ce partenariat global dans tous les domaines d'activité bilatérale.





» All news