News: News

Les Seychelles mettent la problématique des PEID au cœur des débats du Mouvement Non-aligné

Les Seychelles mettent la problématique des PEID au cœur des débats du Mouvement Non-aligné

30.05.2014

Dans l’esprit de la thématique, « Solidarité renforcée pour la paix et la prospérité » de la 17ème Conférence Internationale du Mouvement des Pays Non-alignés, à Alger, la délégation seychelloise a appelé le mouvement à appuyer la démarche des Petits Etats Insulaires en Développement (PEID) pour un traitement différencié en ce qui concerne leur développement, en reconnaissance de  leurs spécificités et vulnérabilités.

La délégation des Seychelles à la conférence est conduite par Jean-Paul Adam, Ministre des Affaires Etrangères et comprend l’Honorable André Pool, Vice- Président de l’Assemblé Nationale, et l’Ambassadeur Joseph Nourrice, Représentant Permanent des Seychelles auprès de l’Union Africaine.

Dans son intervention lors des débats, le Ministre Adam a souligné l’urgence de renforcer le cadre de soutien aux PEID :

« Au mois de septembre  prochain à Apia, Samoa,  aura lieu la Troisième Conférence internationale sur les Petits Etats insulaires en Développement : une occasion où les Seychelles comptent voir agir de nouveau la solidarité de notre Groupe, quand il s’agira de focaliser l’attention du monde sur les Petits Etats insulaires en Développement : notamment sur leurs spécificités, leur vulnérabilité, afin d’obtenir une reconnaissance effective de ce qui constitue leurs particularités et les besoins qui en découlent », a-t-il dit.

Il  a mis l’accent sur l’importance de la coopération inter- régionale en sécurité maritime et a souligné la contribution décisive des Seychelles dans la réduction de l’impact de la piraterie dans l’océan indien et dans la stabilisation de la Somalie, en partenariat avec la communauté internationale.

L’Economie Bleue était également au cœur de l’intervention du Ministre Adam et dans ce contexte il a estimé que ce concept était un outil indispensable non pas pour les PEID exclusivement, mais aussi pour tous les Etats qui dépendent de l’océan pour leur commerce, leur sécurité alimentaire et leurs ressources énergétiques, bref pour le bien être de l’humanité.

Il a sollicité l’appui du Mouvement pour mieux développer ce concept dans l’architecture du développement durable :

« À la conférence de Rio en 2012, l’importance de l’Economie verte, parallèlement à celle de l’Economie bleue avait été dégagée dans la perspective du développement durable. En tant que Petit Etat insulaire en Développement, l’Économie bleue représente pour les Seychelles en particulier, et pour l’ensemble des petits Etats insulaires en général, un atout majeur dont la préservation et la conservation ne sauraient que profiter à l’avenir de notre planète. Ici également, nous pensons qu’une solidarité renforcée à l’échelle globale s’impose», a-t-il conclu.

» All news