News: News

La visite d’Etat du Président du Cabo Verde apportera une nouvelle dimension aux partenariats inter insulaires

La visite d’Etat du Président du Cabo Verde apportera une nouvelle dimension aux partenariats inter insulaires

29.05.2014

Le Ministre des Affaires Etrangères, Jean-Paul Adam, a récemment effectué une  visite officielle au Cabo Verde au cours de la quelle il a eu des  entretiens avec le Premier Ministre, Dr. Jose Maria Neves, et le Président de la République capverdienne, M. Jorge Fonseca.

Lors de ces entretiens, le Ministre Adam a réitéré la conviction des Seychelles de la nécessité de renforcer les relations entre les petits Etats insulaires africains. Dans ce contexte, il a estimé que  la prochaine visite d’Etat du Président Fonseca à l’occasion de la Fête Nationale des Seychelles le 18 Juin imprimera sans aucun doute une nouvelle dimension au partenariat entre les deux iles, et renforcera par la même occasion le plaidoyer pour une meilleure reconnaissance du statut des Petits Etats Insulaires en Développement (PEID).

Avec  le Président Fonseca, le Ministre Adam a évoqué les éléments clefs du partenariat entre les deux pays, soulignant à cette occasion l’importance de pouvoir échanger leurs expériences et savoir-faire et de trouver également ensemble des solutions au développement durable adaptées aux spécificités et vulnérabilités des PEID.

Les deux pays espèrent conclure à la faveur de la visite du Président Fonseca un Accord général de coopération et renforcer leur partenariat dans le domaine du tourisme.

On notera à cet égard que si les Seychelles s’efforcent de faire adopter une Stratégie de développement du tourisme au sein de l’Union africaine, le gouvernement du Cabo Verde ne cesse également de souligner de son côté l’importance de renforcer la place du tourisme dans les actions du continent.

Les entretiens entre le Ministre Adam et le Premier Ministre Neves ont, en revanche, porté sur les principes de l’initiative seychelloise proposant l’échange de la dette contre un projet préparant à une meilleure adaptation au changement climatique. Cette initiative propose aux pays et institutions créanciers d’accepter la transformation de la dette en fonds de développement en faveur de l’environnement.

La question de la dette est d’une grande importance pour les PEID, la majorité d’entre eux ayant des dettes atteignant ou approchant parfois 100% de leur PIB (Produit intérieur brut). Le Cabo Verde étant un pays qui est monté en grade dépassant le statut de Pays Moins Avancé (PMA), a de plus en plus de difficultés à mobiliser aujourd’hui  les crédits à des taux acceptables pour financer son développement.

Le Ministre Adam a indiqué que les Seychelles ont également traversé cette difficulté, et que  malgré des réformes hardies qui ont permis de relancer l’économie nationale, les questions de financement des projets de développement demeurent toujours au nombre  des préoccupations majeures du pays.

« Nous ne pouvons faire de pause dans notre développement parce qu’il y a un  manque de mécanisme adapté à notre situation et nos spécificités.  C’est pour cela que nous devons être innovants - et les partenariats entre nos iles peuvent être les moteurs de cette innovation», a-t-il souligné.

Les deux pays ont exprimé leur désir de renforcer également leur coopération dans les secteurs de la pêche, de l’énergie renouvelable, de la sécurité maritime, l’accès aérien et le rapprochement des peuples à travers une étroite coopération culturelle.

» All news