News: News

La COI appuie le leadership des Seychelles dans le plaidoyer en faveur des petits etats insulaires

La COI appuie le leadership des Seychelles dans le plaidoyer en faveur des petits etats insulaires

15.04.2014

Le Conseil des Ministres de la COI a félicité les Seychelles pour leur leadership continue dans le plaidoyer mené en faveur des Petits États insulaires en Développement (PEID), et a demandé que la partie Seychelloise continue d’assurer la coordination du groupe AIMS dans le cadre de la préparation de la   3ème Conférence internationale sur les PEID prévue à Samoa, en septembre 2014.

Lors de la réunion de la 29ème session du Conseil, les États membres ont pris acte de l’évolution des  négociations, depuis leur dernière réunion à ce sujet aux Seychelles le 10 janvier de cette année, dans le contexte de la célébration du 30ème anniversaire de l’Accord de Victoria.

La délégation seychelloise, dirigée par le Ministre des Affaires Etrangères, Monsieur Jean-Paul Adam, a souligné l’importance de porter des messages réalistes et pragmatiques à Samoa, tout en cherchant à ‘redéfinir la plateforme de développement disponible aux PEID’.

« Nous devons nous axer sur l’impératif de mieux reconnaitre les spécificités des PEID.  Pour arriver à  cela, nous devons premièrement, exiger la création d’une catégorie de développement en faveur des PIED, mais également, insister pour qu’un index de résilience soit adopté pour mieux cibler les défis particuliers des PEID.  Deuxièmement, l’économie bleue doit représenter un chantier de développement visant à transformer les perspectives des Petits États insulaires en celles de grandes nations océaniques.  Et finalement, nous devons insister pour que la communauté internationale agisse définitivement pour arriver à un accord en ce qui concerne le changement climatique qui pèse sur le développement des PEID plus que sur d’autres qui sont plus grands et qui ont de meilleures capacités d’adaptation », a exhorté le Ministre.

Le Conseil a aussi salué l’initiative seychelloise quant à organiser en janvier de cette année, le premier Sommet de l’économie bleue à Abu Dhabi, et s’est félicité que cette rencontre ait créé une nouvelle impulsion envers la définition d’un cadre plus concret pour la mobilisation des ressources océaniques, dans le contexte d’un développement durable.  À la suite de cette réunion, la COI vise à renforcer sa stratégie de développement axée sur l’économie bleue. L’Ile de la Réunion a proposé d’héberger une réunion spéciale dédiée à l’économie bleue dans le contexte de l’indiaocéanie.

Le Conseil s’est également penché sur le renforcement de la connectivité au sein de notre région par le biais d’un projet de cabotage maritime, la création d’un espace libre en ce qui concerne l’aviation, et l’amélioration de la connectivité numérique dans la région.

Suivant les propositions de la partie seychelloise au Conseil, ainsi que le document de travail soumis à la réunion de janvier 2014 sur l’accès aérien, une première réunion des Ministres du Transport et du Tourisme aura lieu aux Seychelles avant la tenue du Sommet de la COI qui sera convoqué à Moroni le 26 juillet.  Le Conseil a agréé que l’ambition de mieux connecter nos îles sera une des préoccupations majeures de cette rencontre des Chefs d’États.

Les Ministres ont également exprimé leur soutien au renforcement de la sécurité maritime régionale à travers le projet MASE. La délégation seychelloise a mis en avant l’importance du partage d’informations et de renseignements, soulignant les options offertes dans ce sens par le Centre de fusion basé aux  Seychelles- REFLECS3.

Ce 29ème Conseil a aussi formalisé officiellement le soutien des pays membres à la candidature seychelloise pour le Conseil de Sécurité des Nations Unies pour l’année 2017-2018, et le Ministre Adam a exprimé son appréciation à ces collègues au nom du Président James Michel.

« Notre candidature présente l’indiaocénie comme une région de paix, de stabilité et de développement. Nous remercions sincèrement nos voisins pour leur détermination à défendre cette candidature qui renforce la place de notre organisation dans le concert des nations, dans le respect des valeurs que nous partageons à travers la COI et la Charte des Nations Unies.»

Les Seychelles ont aussi ajouté leur voix au soutien de la candidature de M. Jean-Claude de l’Estrac au poste de Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie, après que la partie mauricienne ait indiqué son intention de présenter cette candidature.

Le Conseil a clôturé ses travaux en transférant la présidence de la COI, de l’Union des Comores, à la République de Madagascar.  Le Ministre Adam a remercié les Comores pour avoir mené une présidence dynamique et a aussi félicité la partie malgache pour la présidence qui leur revient.

« La présidence malgache de notre organisation en ce moment, est riche en symbole.  Nous croyons fermement à ce renouveau de Madagascar au sein de la communauté internationale, et il est logique et naturel, que ce soit la COI qui lui donne en premier, l’occasion de briller le plus fort. » a déclaré le Ministre.

Le Ministre Adam a également profité de son séjour à Moroni pour renforcer les liens de coopération bilatérale entre les Seychelles et l’Union des Comores.  Dans ses échanges avec  S.E Dr. Ikililou Dhoinine, Président de l’Union des Comores, et avec son homologue, S.E M.  El-Anrif Said Hassane, le Ministre Adam a souligné l’importance de la connectivité, pour l’épanouissement économique des deux pays.  Il a noté les progrès dans la finalisation d’un nouvel accord sur l’accès aérien, et a aussi échangé sur les perspectives partagées pour le développement de l’économie bleue.

» All news