News: News

Les Seychelles poursuivent la construction d'une indianocéanie plus forte et résiliente au 29ème Conseil des Ministres

Les Seychelles poursuivent la construction d'une indianocéanie plus forte et résiliente au 29ème Conseil des Ministres

11.04.2014

Le Chef de la diplomatie Seychelloise, le Ministre Jean- Paul Adam, affirme que la construction d’une “indianocéanie plus forte et plus résiliante » doit se traduire par un engagement politique fort, et une volonté commune des membres de la Commission de l’océan Indien (COI) d’affirmer davantage leur identité et leur solidarité grandissante au 29ème Conseil des Ministres de la COI qui vient d’ouvrir ses travaux à Moroni, Comores.

Soulignant l’importance de l’insertion de l’économie bleue dans l’agenda international, le Ministre seychellois des Affaires Etrangères a fait appel à ses homologues pour qu’ils soutiennent cette démarche, surtout lors de la Conférence des Nations Unies sur les Petits Etat Insulaires en Développement (PEID) à Appia, aux îles Samoa.A cet égard, il a indiqué que cette conférence devra être le temps des solutions et des engagements en faveur de PEID.

Il a aussi souhaité que le IVème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la COI qui doit avoir lieu dans le courant de cette année, lui en donne les stimulations nécessaires.

Parlant des réalisations de la Commission de l’Océan Indien en 2013, le Ministre Jean-Paul Adam a qualifié de riche et fructueux le bilan de la COI.

« Dans ses domaines de compétence, la COI a été incontestablement dans l’action en vue de faire entendre la voix des Petits Etats Insulaires en Développement, de contribuer au développement de la région, mais aussi de conforter la paix et la sécurité, » a-t-il déclaré, en citant le rôle de premier plan joué par l’organisation régionale dans la difficile sortie de crise de Madagascar, la coopération grandissante dans le domaine de la sécurité maritime, entre autres.

Dans ce contexte le Ministre Adam a poursuivi que «notre appartenance à cet espace océanique partagé est soulignée pa la volonté de nos états à redéfinir les modalities de la sécurité maritime dans notre sous-région. Nos opportunités en partage à travers le concept d’une économie bleue, ne peuvent pas se réaliser sans le renforcement de nos capacities sécuritaires. Les Seychelles ont déjà bati une platforme pour le partage d’informations dans notre sous region, et nous espérons que la suite du programme MASE permettra de renforcer davantage notre sécurité maritime-collective. Nous donnons notre plein soutien à toutes les initiatives de nos pays membres, confiant des complémentarités de nos moyens et de nos capacities-et surtout de notre volonté politique partagée»

Le Ministre Adam a également rappelé que la réussite économique des cinq Etats membres de la COI passe avant tout par une meilleure desserte maritime et aérienne entre eux, condition sine qua non du développement des secteurs du tourisme, avec le concept des « Iles Vanilles », du renforcement du secteur privé et de la société civile. « Tous ces espaces de développement sont à même de contribuer à la stimulation du processus de complémentarité économique entre nos Etats et d’élargir l'aire de leurs intérêts réciproques, » a-t-il déclaré.

Le Ministre n’a pas manqué, dans ses mots d’introduction, de remercier les autorités comoriennes de la qualité de leur accueil qui s’est inscrite  « dans la pure tradition de l’hospitalité de nos peuples » ; une hospitalité, dit-il, « attentionnée et empreinte de chaleur, à l’image des relations d’amitié qui nous unissent. »

Il s’est aussi félicité de la présence de Madagascar au sein de la famille COI après le rétablissement de l’ordre constitutionnel et démocratique dans  cet Etat membre.

Le Ministre n’a pas omis de remercier les Comores arrivées à la fin de leur mandat, et a exprimé ses vifs remerciements au Ministre des Affaires Extérieures, Monsieur El-Anrif Said Hassane, pour la nouvelle impulsion qu’il a su donner à la COI.

Dans le même contexte, il a souhaité les meilleures chances à Madagascar qui va désormais assumer la présidence de la COI.

Enfin, rappelant que les Seychelles postulent pour un siège au Conseil de Sécurité des Nations Unies pour l’année 2017-2018, le Ministre Jean-Paul Adam a tenu à remercier les Etats membres de la COI de leur soutien à la candidature Seychelloise.

Le Ministre a tenu à préciser que cette candidature est motivée par la volonté des Seychelles de projeter l’iindianocéanie comme zone de paix et de stabilité et de défendre les valeurs qui unissent les pays de la COI depuis plus de trente ans.

Il est a rappeler que ce 29ème Conseil des Ministres à son ordre du jour de grands dossiers politique, économique et culturel relatifs à la cooperation régionale.

» All news