News: News

Réunion constitutive du Réseau ‘’Jeunes Entrepreneurs’’ de la COI à l’Hôtel Coco d’Or:  Le Ministre Adam en souligne l’opportunité et la viabilité

Réunion constitutive du Réseau ‘’Jeunes Entrepreneurs’’ de la COI à l’Hôtel Coco d’Or: Le Ministre Adam en souligne l’opportunité et la viabilité

02.04.2013

La Commission de l’océan Indien (COI) vient d’imprimer une nouvelle dimension à la coopération entre ses membres en organisant ce mardi à Mahé un Atelier dont le but est d’asseoir un Réseau de « Jeunes entrepreneurs » de l’Océan Indien. Un atelier qui s’inscrit en droite ligne de cette réflexion du Président Michel qui avait dit aux Ministres de la COI : « Connecter la jeunesse de nos iles, c’est aussi connecter l’avenir commun de nos iles. »

Une trentaine de jeunes venant des pays membres y compris les Seychelles participent à cet atelier qui se déroule du 2 au 4 avril, à l’Hôtel Coco d’Or, à Beau Vallon.

C’est Monsieur Jean-Paul Adam, ministre des Affaires Etrangères, qui a donné le coup d’envoi des travaux  en soulignant l’importance de la jeunesse et l’opportunité d’un tel Réseau que le Président James Michel avait déjà sollicité lors du dernier Conseil des Ministres de la COI tenu à Mahé, en janvier dernier, et appelé de tous ses vœux lors de son dernier discours sur l’état de la Nation, le 19 février 2013.

« …l’initiative de cet atelier de la COI honore les Seychelles qui s’emploieront, avec la collaboration des autres Etats membres, à en faire une réussite. Car nous sommes convaincus que si un jeune doit se battre pour mériter la chance qu’on lui donne,  il ne doit pas se battre pour avoir une chance. C’est du reste pour cette raison que le Président Michel avait souligné dans son discours sur l’Etat de la nation en février dernier, qu’il était impératif de créer des opportunités pour nos jeunes à travers la coopération régionale », a déclaré le Ministre Adam, qui a rappelé que le président seychellois avait également dit :

« L’avenir des Seychelles ne repose pas seulement sur les opportunités que nous sommes à même de créer sur notre territoire.  Il dépend également de celles dont est grosse l’économie régionale et mondiale. »

Plusieurs personnalités, au nombre desquelles, le Secrétaire général du Ministère des A.E. l’Ambassadeur Maurice Lalanne, le Conseiller Spécial et OPL de la COI, Mme Jeannette d’Offay, Monsieur Raymond Guillouzo, directeur de l’Institut de la Francophonie pour l’Entrepreneuriat (IFE), Mme Penny Belmont Chief Executive Officer, SENPA, Mme Rosanda Alcindor, Chief Executive Officer de la Small Business Finance Agency, Mme Vicky Westhuizen, Ceo du Conseil National de la Jeunesse, Mlle Sylla Fatoumata, directrice générale de la Jeunesse, et Mme Claudette Albert, présidente d’EFOIS - ‘Entreprendre au Féminin dans l’Océan Indien’’-  Seychelles,  étaient présentes à l’ouverture de cet atelier, sur lequel M. Adam dit fonder beaucoup d’espoir.

Selon le Ministre Adam, il existe en effet peu d’entreprises plus importantes que la valorisation des aptitudes des jeunes à l’entreprenariat, car en eux nous pouvons voir non seulement la prochaine génération de dirigeants mais aussi des acteurs essentiels du présent.

« De  par son importance et sa thématique donc , cet atelier de la COI nous donne encore une fois la preuve que l’entreprenariat jeune est une réalité économique qu’il importe de prendre en considération dans le processus de construction économique, en faisant en sorte que les jeunes puissent assumer d’autres rôles dans la vie nationale et régionale, empreints d’efficacité et de créativité », a –t-il dit.

Et, abordant le contexte seychellois, il a rappelé que les programmes mis en place par le Gouvernement pour faciliter l’accession des jeunes à l’entreprenariat ont permis la création de plusieurs dizaines de micro-entreprises, grâce à l’appui du Small Business Finance dont le budget a doublé cette année. Il a aussi fait état du Youth Buzz du Conseil national de la jeunesse prévu en aout prochain.

Selon M. Adam, 684, soit 37% des petites et moyennes entreprises qui sont enregistrées à SENPA, (Small Enterprise Promotion Agency), sont tenues par des jeunes.

« Œuvrons donc à la diffusion de l’esprit d’entreprenariat jeune au sein de nos sociétés pour transformer les opportunités offertes en production de biens et de services. Faisons-en une stratégie et une vision prospective pour nos sociétés », a-t-il demandé, avant de souhaiter que cet atelier aboutisse à une stratégie et une vision complémentaire tendant à relever le défi économique et à lutter contre le chômage qui touche en premier lieu les jeunes.

A noter que les travaux sont animés par le Consultant Jean-Loup Benizeau.

 

 

 

 

 

 

» All news