News: News

VP Meriton à la Rencontre des Etats Insulaires d’Afrique à Addis Abeba

VP Meriton à la Rencontre des Etats Insulaires d’Afrique à Addis Abeba

10.02.2019

Le Vice-Président et Président du Conseil des Ministres de la Commission de l’Océan Indien (COI), M. Vincent Meriton, accompagné de sa délégation, a participé ce samedi à la Troisième conférence ministérielle du Groupe des Etats Insulaires en développement d’Afrique, au siège de l’Union Africaine (UA),  à Addis Abéba.

Cette rencontre qui s’est déroulée en marge du 32ème Sommet de l’UA, à l’initiative de la présidence seychelloise de la COI, s’inscrit en ligne avec la  décision du 33ème Conseil des Ministres de l’organisation régionale de créer formellement une Plateforme des Petits Etats Insulaires d’Afrique. Le rôle de cette plateforme sera de porter avec la COI, entre autres, le plaidoyer en faveur d’un traitement différencié au bénéfice des Etats insulaires par la communauté internationale et notamment dans la nouvelle architecture partenariale “Post-Cotonou” avec l’Union européenne.

Présidée par le Ministre des Affaires Etrangères des Comores, M. Souef Mohamed El Amine, la rencontre a regroupé, outre les Seychelles et les Comores, les représentants de Madagascar, de Maurice, Sao Tomé et Principe et du Cabo Verde.

La rencontre fut l’occasion pour le Vice-Président Meriton de rappeler les diverses activités entamées par les Seychelles dans le domaine de l’économie bleue. Il a estimé que le temps était venu d’évaluer en profondeur les progrès enregistrés dans ce domaine ainsi que les défis que les Petits Etats Insulaires en Développement (PEID) devaient surmonter notamment dans le cadre du changement climatique.

«Les Seychelles comme pays champion du développement de l’économie bleue en Afrique, continueront à promouvoir les intérêts des PIED », a-t-il dit, avant d’inviter toutes les parties prenantes à fédérer leurs ressources liées à l’économie bleue afin de garantir plus d’opportunités économiques à leurs peuples.

« Nous restons à la disposition de tous les Etats Insulaires d’Afrique pour partager notre savoir-faire afin de porter au plus haut niveau l’agenda des PEID pour un traitement différencié et pour assurer la promotion des énergies renouvelables et le développement des ressources humaines », a-t-il promis.

Au nombre des décisions importantes qui ont été prises au cours de cette rencontre on notera la volonté d’institutionnaliser formellement le Groupe des Etats Insulaires en tant que plateforme de coordination des Petits Etats Insulaires en Développement du continent africain, à travers la mise en place de groupes de travail techniques qui se réuniront, avec l’appui d’une Task force, pour établir une feuille de route définissant clairement les tâches à accomplir.

On notera que cette plateforme a déjà connu un début de formation depuis 2016 avec la Déclaration de Praia qui avait été adoptée après une réunion des ministres des affaires étrangères.

Le Ministre comorien des Affaires étrangères et président de séance a tenu à rappeler l’importance “de consolider nos intérêts en vue de mener une culture de complémentarité dans l’esprit de solidarité et de fraternité insulaire notamment dans les instances internationales ».

Il a saisi l’occasion de cette rencontre pour faire le point sur la préparation des prochaines élections du Président et des Gouverneurs de son pays, prévues en mars et avril prochains. Le Vice-Président Meriton, de son côté, n’a pas manqué d’évoquer sur le même sujet la mission d’information et d’évaluation qu’il vient de conduire récemment aux Comores avec le Secrétaire général de la COI. Il a annoncé l’envoi d’une Mission d’Observation de la COI à ces élections afin d’accompagner l’ile sœur dans cette opération  démocratique.

 

 

 

 

» All news